Bécasseaux, Chevaliers et Gravelots se ressemblent de loin...

et quelques fois même de près, tous habitants des bords de l'eau.

 

IMG_5695l_g_re

 

Ici, un Chevalier guignette, à ne pas confondre avec le Chevalier gambette !

 

IMG_5703l_g_re

 

Fin mars, il devait arriver depuis peu de sa région d'hivernage, le sud du Sahara.

Va-t-il passer l'été ici ou est-il ici en escale avant de poursuivre vers le nord ?

 

IMG_5709l_g_re

 

Cette série de photo montre l'intérêt de l'affût. Caché sous un filet,

à moins de 3 mètres du bord de l'eau, je suis presque invisible. Ainsi, l'oiseau

vaque à son occupation habituelle : parcourir la lisière de l'eau pour se nourrir.

 

IMG_5716l_g_re

 

Par ailleurs, l'appareil photo est posé sur un pied, ce qui permet une netteté des

photos presque impossible autrement.

 

IMG_5732l_g_re

 

La photo ci-dessus et celle de dessous sont prises à moins d'une seconde d'intervalle. 

Elles montrent le mouvement de balancier, de hochement que l'oiseau effectue constament,

sans raison apparente, pendant qu'il marche ou cherche sa pitance dans la boue.

 

IMG_5733l_g_re

 

IMG_5742l_g_re

 

IMG_5746l_g_re

 

IMG_5748l_g_re

 

IMG_5750l_g_re

 

Le vol du Chevalier (et de tous les petits limicoles) est rapide, au ras de l'eau,

souvent ponctué de petits cris.

 

Camargue gardoise, au sud de Vauvert, 27 mars 2010