Nous sommes toujours à Cazilhac, entre les jardins

potagers, dans la basse-cour du neveu Daniel.

Au fond, la meuse tourne, transportant son eau.

 

1

 

Pendant que le jardinier trime,

d'autres prennent le temps de méditer longuement.

 

2

 

Le gîte et le couvert sont assurés. On est a l'abri du vent

et du gros soleil. Que demander de plus ?

 

3

 

C'est ainsi que les générations se succèdent,

se transmettant la sagesse des lapins.

 

4

 

Par exemple : comment être à la fois au repos et attentif ?

 

5

 

C'est important et ils y arrivent très bien.

 

6

 

Comment, en effet, bien comprendre ce qui se passe

si vous courrez tout le temps ?

 

7

 

Ceux-ci ont bien des choses à apprendre : leurs oreilles sont encore petites.

 

8

 

Mais déjà ils savent conjuguer grande patience et bonne vivacité.

Rien ne sert de partir ; il faut courir à point.

 

Cazilhac (34), 14 juin 2010