Depuis que le printemps est arrivé, nous avons observé 

de nombreuses fleurs et entendu le chant de plusieurs oiseaux

revenus d'Afrique, notamment celui du Rossignol.

 

1

 

Plus facile à entendre qu'à voir, celui-là,

toujours caché dans le fouilli de la végétation,

 

2

 

reconnaissable, quand on a la chance de l'entrevoir,

à sa couleur rousse.

 

3

 

Nous avons aussi entendu la Huppe, plutôt familière,

 

4

 

voletant assez souvent à proximité des maisons.

 

5

 

S'il y a de grands arbres (parcs, bords de rivières),

nous avons peut-être entendu le chant sonore du Loriot

lui aussi difficile à observer malgré sa couleur vive.

 

6

 

A la nuit tombée, nous avons peut-être entendu le Hibou Petit-Duc,

à peine plus grand qu'un Merle, presque totalement invisible,

repérable à son chant composé d'une note isolée, 'tiou',

répétée toutes les 8 à 10 secondes.

 

7

 

Les poussins du Petit-Duc sortent du nid vers le 14 juillet, environ.

 

8

 

Le dernier arrivé est le Guépier d'Europe. Pendant presqu'un mois,

il errera en bandes plus ou moins nombreuses, souvent assez haut

dans le ciel, et si on y prend garde, on entendra leur chant fait

de notes éparses et mouillées, un peu comme de l'eau qui coule.

 

9

 

Puis, les lieux de nidifications repérés (souvent les mêmes chaque année),

 

10

 

ils se poseront sur les branches ou les fils électriques, 

 

11

 

et ne tarderont pas à creuser leurs terriers

dans quelque talus sablonneux, au bord d'un champ, d'un chemin

ou d'un ruisseau.

 

IMG_8081l_g_re

 

Magnifique Guépier. Dans le Midi, on l'appelle

le Chasseur d'Afrique.

 

Photos prises en 2010, sauf celles de la Huppe et du Petit Duc,

qui sont des diapos numérisées.