Les Monts du Vaucluse, en haute-Provence.

Entre la Roque s/ Perne et Saumane, la Crémade : le mas où

le vieux Monsieur Montagard construisait une grande crèche animée

chaque année à Noël ; ou sa fille fabrique des santons maintenant.

 

IMG_4553

 

Entre Saumane et Fontaine de Vaucluse, des amandiers en fleurs

et les cyprès, toujours sombres, été comme hiver.

 

IMG_4554légère

 

Vaucluse : la vallée close où le poète Pétrarque se retira pour

chercher l'inspiration, au XIVème siècle.

Il n'a pas plu depuis plus de 3 mois, mais l'eau coule toujours.

 

IMG_4560légère

 

Sur un petit muret de vieilles pierres, au milieu de l'eau, j'avais repéré

que les couleuvres aimaient prendre le soleil avant de glisser dans

l'eau glacée pour attraper les poissons.

 

1

 

Il y en avait bien une, une Couleuvre vipérine, assez grosse.

 

2

 

Couleuvre ? Oui, son nez est arrondi et sa pupille est bien ronde.

 

3

 

On l'appelle 'vipérine' à cause du dessin que forment ses écailles,

sur son dos : il ressemble bien à celui de la Vipère aspic.

 

4

 

Ce n'est pas la même photo agrandie : c'est moi qui me suis approché

peu à peu. Elle m'a vu, bien-sûr, mais elle pense peut-être 

que je ne l'ai pas vue, car elle se tient absolument immobile.

 

5

 

Elle a passé tout l'hiver enfouillie sous une pierre, sous une souche

ou au fond d'un trou. Et la voilà qui sort avec le soleil, toute propre.

 

6

 

Pendant que le Cincle plongeur, tout près, vole ou chante sans s'arrêter,

elle est là, sans bouger, sans bruit, prenant le soleil au milieu des épines.

 

7

 

Pourquoi ne le saurions-nous pas ?

 

Fontaine de Vaucluse (84), le 24 mars 2012