"Une immense bonté tombait du firmament ;

C'était l'heure tranquille où les lions vont boire"

dit Victor Hugo, dans La légende des siècles (Booz endormi)

pour évoquer le crépuscule.

 

1

 

C'est aussi l'heure où sortent les Ragondins (ci-dessus) et les Castors (ci-dessous).

 

2

 

Nous voyons que les deux rongeurs - en plus de fréquenter des lieux semblables -

se ressemblent. Mais le Ragondin a le museau blanc ; pas le Castor.

 

3

 

Et ici alors ? C'est un ragondin accompagné de ses deux petits : la faim les a fait

sortir de leur trou avant que le soleil soit tout a fait couché.

 

4

 

Un ragondin adulte pèse de 5 à 6 kg. Un castor, 10 ou 11 kg.

(on remarque que ces ragondins se sont arrêtés à un endroit habituel)

 

5

 

Mais c'est aussi (et surtout) leur queue qui diffère :

celle du castor est plate et écaillée ;

celle du ragondin est.. comme celle d'un gros rat. Désolé.

 

6

 

Le Ragondin arrive toujours par l'eau et repart toujours par l'eau.

(Le Castor aussi, d'ailleurs)

 

7

 

Ceux-ci sont arrivés par l'aval, remontant la rivière.

 

8

 

- Allez, la pause a assez duré, on y va.

 

9

 

Les deux petits suivent la mère. Le courant est assez fort, car il a plu.

 

10

 

Cette photo en apparence banale témoigne d'une situation émouvante :

alors qu'un des deux jeunes ragondins suit sa mère, s'inscrivant dans son sillage,

l'autre doute de pouvoir remonter le courant et a déjà fait demi-tour.

 

11

 

Les deux téméraires ont poursuivi leur route, laissant le plus timoré

en proie à ses doutes. Comme je le comprends.

 

12

 

Mon humble avis, c'est que l'eau

c'est pour les poissons.

 

Entre Alès et Cendras, le 25 juin 2013