C'était en attendant le Martin-pêcheur.

 

1

 

C'est l'Aigrette garzette qui est arrivée, remontant doucement le cours de la rivière

à la recherche de sa nourriture.

 

3

 

Curieusement, elle était acccompagnée par toute une compagnie de canards

qui farfouillaient entre les galets avec leur bec.

 

4

 

Des Colverts femelles, exclusivement.

 

5

 

Ils ne se quittaient pas, allant de ci-delà, passant et repassant,

sans me voir.

 

6

 

Il me semble que l'explication est double.

 

7

 

L'Aigrette peut profiter du remue-ménage qu'opèrent les canards pour repérer

des poissons qu'ils dérangent. Les Hérons garde-boeufs profitent ainsi du déplacement

des chevaux ou des taureaux, dans les pâturages.

 

8

 

Par ailleurs, en se tenant ainsi rassemblés, les oiseaux (ou autres animaux) bénéficient

d'une capacité de vigilance accrue.

 

9

 

Le premier qui perçoit un danger et réagit donne l'alerte pour tous les autres.

 

11

 

Les gazelles et autres herbivores fonctionnent comme cela, dans la savane.

 

12

 

 Pas bête.

 

Le Gardon à St Hilaire de Brethmas, 13 juillet 2013