Il faut parfois prendre son sujet de loin. Cela rappelle le contexte,

redonne les proportions. Souvent, le Martin-pêcheur se perche très prés de l'eau,

mais il lui arrive de se hucher assez haut sur un arbre qui surplombe la rivière.

 

1

 

Enfin, il a daigné se poser sur la bonne branche, à quelques mètres de mon affût.

 

2

 

Là, il peut rester une ou deux minutes, c'est à dire le temps nécessaire pour prendre

un assez grand nombre de photos ;

 

3

 

ou 3 secondes, c'est à dire le temps de prendre une ou deux photos.

 

4

 

Il peut plonger et revenir immédiatement au même endroit,

avec ou sans poisson.

 

5

 

Il peut rêver ou faire un brin de toilette.

 

6

 

Offrir un présent à sa femelle et s'accoupler, si c'est la bonne saison.

 

7

 

Ou partir comme une flêche en poussant un cri aigüe

 

8

 

Chez cet oiseau, le ressort est presque toujours remonté

 

IMG_6850++légère

 

 à fond.

 

Le Gardon à St Hilaire de Brethmas, 13 juillet 2013