Au sud-ouest de l'océan Indien, à 700 km à l'est de Madagascar,

se trouve l'île de la Réunion,

département et région d'outre-mer français (DROM),

à presque 10 000 kilomètres de la métropole.

Ici, la route du piton de la Fournaise,

au dessus de la rivière des Remparts, 1000 mètres en contrebas.

Au fond, la mer.

 

1

 

Le Piton de la Fournaise culmine à 2632 mètres. C'est le volcan central de l'île,

un des plus actifs de la planète. L'effondrement et le glissement

de la partie sommitale, suite à une gigantesque explosion (il y a 5 000 ans ?)

est à l'origine de la formation de cette plateforme entourée de remparts

qui entoure le cratère et qui est appelée l'Enclos.

 

2

 

Sur le flanc du volcan, on peut observer des coulées de lave

ayant des viscosités différentes.

 

3

 

Le cratère, dans lequel on pourrait loger la Tour Eiffel.

De temps en temps, sans prévenir, entre deux éruptions (tous les 9 mois en moyenne),

le fond s'affaisse. Les fumerolles rappellent qu'il se passe des choses, en dessous.

 

4

 

Vue du vocan et de l'intérieur de l'Enclos depuis le haut du rempart.

Derrière la bruyère arborescente, on aperçoit le petit cratère du Formica Léo,

volcan adventif du Piton de la Fournaise, qui se serait formé en 1753.

 

5

 

La route qui fait le tour de l'île passe, au sud-ouest, au pied du Piton de la Fournaise

et traverse plusieurs coulées de lave. On voit ici les premiers colonisateurs

de ces sols brûlés : le licken d'abord, puis cette espèce de fougère.

Sauf erreur, ces deux étapes ont nécessité une dizaine d'années.

 

6

 

Les coulées de lave arrivent jusqu'à la mer.

 

7

 

Au sud de l'île, il n'y a pas de barrière de corail pour calmer la puissance des vagues.

 

8

 

A chaque fois qu'une d'elles se fracasse sur la lave,

on sent à plusieurs mètres un souffle d'air qui vient sous les pieds.

On pense au cyclone Béjisa, en décembre 2013...

 

9

 

Sur les rochers noirs, avec les crabes, se trouve ce petit poisson

qui saute comme une puce en se propulsant avec sa queue.

 

10

 

Il s'agit du Périophtalm (= qui peut voir tout autour),

encore appelés Gobie des mangroves. Il peut aussi vivre en eau douce.

et respirer hors de l'eau au moyen de sa peau.

Ses nageoires ventrales forment une ventouse qui lui permet d'adhérer à la roche.

 

11

 

La terre, l'eau, le feu...

 

12

 

Qui l'emportera ?

 

13

 

Celui qui tient tout cela dans sa main.

 

 Ile de La Réunion (974), février 2013

5

 De nos envoyés spéciaux Alexandre et Marianne.