Où l'on voit que le ciel n'est pas toujours bleu dans le Midi.

___

Un téléobjectif n'est pas fait pour photographier des paysages.

Mais ce n'est pas interdit cependant et l'effet est heureux, parfois.

Ici, les Cévennes depuis la vallée du Gardon, en aval d'Alès.

 

1

 

Un peu partout fleurissent les Monnaies du Pape

qui attirent les papillons, notamment le bel Aurore

aux ailes blanches et orangées ;

 

2

 

et la Bourrache officinale au bleu lumineux.

 

3

 

Entre rivière et cultures, c'est le domaine du milan.

Milan noir ou Milan royal ? Pas si simple, en contre jour.

 

4

 

Au bord du Gardon, les Castors demeurent invisibles mais leurs traces sont bien là.

 

5

 

Cet animal (!) ne craint pas de s'attaquer à de gros arbres, parfois.

 

6

 

La Mésange bleue est moins vorace, pensez-vous.

Perdu !

Elle consomme pratiquement l'équivalent de son propre poids chaque jour.

 

7

 

Pendant ce temps, le ciel noircit sur les Cévennes.

 

10

 

Vous croyez que c'est facile ?

Le canard est un oiseau lourd, mais il vole très vite.

Ce mâle le sait bien, qui poursuit sa (?) femelle.

 

9

 

A l'ouest on reconnaît les deux jumelles de St Hippolyte du Fort.

Tiens, je connais une Bergeronnette des ruisseaux, là-bas, sur le Vidourle.

 

11

 

Tout le monde sent que quelque chose se prépare

 

8

 

 

et qu'il faut prendre des dispositions.

Mais lesquelles,

 

12

 

quand on est un canard ?

 

Vallée du Gardon, entre Cardet et Massanes (30), le 23 mars 2014