Toutes les rivières des Cévennes s'appellent des Gardons.

Sauf exception. Le Galeizon se jette dans le Gardon d'Alès, un peu en amont de la ville.

Quant à ce petit troupeau, il s'est échappé, attiré par l'herbe du bord de la route.

Une idée de la chèvre, sans aucun doute.

 

1

 

C'est toujours ça de pris.

 

2

 

Le Gardon et son inévitable sentinelle.

 

3

 

L'état de l'eau est variable.

Les canads s'en moquent complètement.

 

6

 

L'eau du Galeizon, elle, est particulièrement claire.

 

4

 

Elle descend de vallées très sauvages.

 

5

 

Sur le rivage, j'ai aperçu la première Cicindelle de l'année.

 

7

 

Quel nom !

Quel vert...

 

8

 

Quels mandibules redoutables, aussi.

 

9

 

(On peut cliquer sur les photos pour les agrandir)

 

Sous le pont, une étrange scène a retenu mon attention.

Une aile d'hirondelle tournant sur elle-même, comme une toupie,

au gré du vent.

 

10

 

Oui, elle est bien en dessous de son nid,

 

11

 

suspendue par un fil presqu'invisible,

une sorte de piège installé par personne.

 

12

 

 Son vol est devenu monotone.

 

Vers Cendras (30), le 8 mai 2014

_________

 

A la tristesse,

Bonus

ajoutons un peu de joie.

_________