De part et d'autre du Gardon à Alès, il y a des quais

assez hauts pour protéger la ville en cas de crue.

Sur les quais poussent des arbres, des merisiers notamment.

Sur le merisier se perche le Verdier d'Europe qui lance sa ritournelle.

 

1

 

Dans le lit du Gardon poussent des roseaux,

ce qui convient bien au Héron cendré qui s'y dissimule volontiers.

 

2

 

Les roseaux me conviennent aussi, pour la même raison.

Que vais-je observer, ce matin ?

Une Tourterelle turque

 

3

 

qui, fidèle à ses principes, ne boit que de l'eau.

 

4

 

Un... castor,

 

5

 

qui rejoint sa tanière en se laissant aller au fil de l'eau.

 

6

 

Presque deux fois plus gros que le Ragondin

(11 kg au lieu de 6).

Il n'est plus rare actuellement,

même s'il est assez rare de le voir.

 

8

 

Les oiseaux ne sont pas loin.

Voilà déjà une petite plume que le vent porte.

 

9

 

Et un verdier qui se désaltère, les yeux fermés.

 

10

 

Est-ce le même que celui de la ritournelle ?

Je trouve que vous posez des questions

 

11

 

difficiles.

 

Alès, le 17 mai 2014