Continuons notre pérégrination comme si de rien n'était.

 

Dans ce petit hameau de montagne,

mon regard a été arrêté par la silhouette et le comportement inhabituels

de deux oiseaux, le long de la façade d'une vielle maison.

 

4

 

Je me suis tapi dans l'ombre pour pouvoir les observer.

 

1

 

Vous connaissez l'expression (étymologiquement compliquée) : avoir la berlue.

 

2

 

Je ne pensais pas avoir la berlue et ai dû me rendre à l'évidence :

 

3

 

il s'agissait bel et bien d'un couple de Becs croisés des sapins.

C'est leur nom.

 

6

 

En latin : Loxia curvirostra.

 

7

 

C'est une espèce au dismorphisme sexuel bien apparent :

le mâle est rouge, tandis que la femelle

a un plumage qui tire sur le vert-jaune.

 

8

 

Mais le plus surprenant était de la voir ainsi,

longuement affairés contre un vieux mur.

 

5

 

Normalement, les Becs croisés ne quittent pas les forêts de sapins

où ils trouvent leur nourriture : les cônes qu'ils détachent

à l'aide de leur bec très puissant,

et dont ils extraient les graines avant de les laisser tomber à terre.

 

9

 

Mais parfois, ils s'approchent des granges, des étables, des vieilles maisons,

et là, ils nettoient leur bec enduit de résine,

 

10

 

détachent et avalent des particules de mortier qui lui permettent d'ingérer

du salpêtre ou autres sels contribuant à sa digestion.

 

11

 

Le saviez-vous ?

 

Le Villard, près du Lauzet s/Ubaye. Hautes Alpes, 26 juillet 2014

_______

 

On dirait presque

Bonus

un petit perroquet.

______