A force de grimper, on finit par prendre de la hauteur.

Nous nous sommes rapprochés de ces deux petits crocs inclinés

repérés depuis un bon moment dans la chaine des aiguille du Chambeyron.

Et nous avons atteint le premier lac de Marinet,

au pied de son glacier de rochers.

 

1

 

Puis le second lac.

 Ce sont de typiques lacs glaciaires dûs à des surcreusements locaux

  de langues glaciaires qui descendaient des faces nord du chaînon de l'Aiguille de Chambeyron.

 

Ce blog n'est pas un blog de paysages,

mais il montre le cadre où vivent certains oiseaux.

 

2

 

Tiens, justement en voilà un.

 

3

 

Un blanc bec, autrement dit un jeune oiseau.

 

4

 

Pas très farouche.

Heureusement qu'il n'y a pas de chat.

 

5

 

C'est un jeune Rouge-queue noir,

le même que celui que nous pouvons voir un peu partout, perché sur les murs.

Pourquoi ses parents sont-ils venus nicher ici, si haut ?

 

6

 

Ce n'est pas un oiseau migrateur, mais quand la neige couvrira tous ces espaces,

il se rapprochera des villages, un peu plus bas.

 

7

 

Elle, elle descendra au fond de son terrier, ici-même,

sous la neige, sous les rochers.

 

8

 

Grassouillette mais pas si pataude, finalement.

 

9

 

Plaisante à regarder, en tout cas.

 

10

 

Longue descente avant le soir pour rejoindre la vallée de l'Ubaye.

Rencontré un vieil homme avec... une canne à pêche !

Dans de minuscules torrents aux multiples cascades, il a pêché cinq belles truites.

Je n'en revenais pas. On ne les voit pas, mais elles y sont.

Et ici, voyez-vous le troupeau ?

 

11

 

Pourtant, il y est.

C'est celui de ce matin

avec ses deux bergers.

 

12

 

Et l'église Saint Antoine du désert.

Ce printemps, une avalanche a failli l'emporter.

 

13

 

Plus bas, pour rejoindre St Paul sur Ubaye,

je laisserai sur ma gauche la petite route qui conduit à Fouillouse,

au delà du pont du Châtelet.

 

14

 

Nous irons demain.

 

Col Mary, Maljasset (04), 30 juillet 2014

______