Si vous n'aimez pas les hérons,

tournez tout de suite la page.

Cette séquence nous introduit dans une héronnière,

au bord de la Garonne,

non loin d'Agen.

 

1

 

Certains oiseaux sont appelés grégaires.

Les hérons le sont pendant la période de la nidification.

Ils se constituent alors en communautés plus ou moins importantes,

pour accroître leur sécurité, probablement.

 

2

 

Deux caractéristiques frappent l'observateur.

Tout d'abord que des échassiers habitués à arpenter les cours d'eau

se perchent ainsi au sommet de très grands arbres.

Ensuite, la diversité des espèces présentes

sur un même site.

Ici, un Héron bihoreau s'apprête à se poser

à proximité d'un Héron cendré.

 

4

 

Le Héron bihoreau est un petit héron beige et gris

qui sort à la tombée de la nuit pour pêcher.

Son nom latin signifie 'corbeau de nuit'.

 

3

 

Dérangé, il pousse en effet un croissement qui rappelle celui du corbeau.

 

5

 

Voici le Héron garde-boeuf,

celui qui accompagne le bétail dans les pâturages

et se nourrit de sauterelles.

L'heure est à la confection du nid,

sur les hauteurs.

 

9

 

Les mâles portent en cette saison une belle couleur rousse

sur la poitrine et sur la tête.

Les querelles vont bon train.

 

7

 

Tout cela est assez fortement sonorisé,

ce qui ne semble pas déranger outre mesure

le Héron cendré posé à proximité.

 

8

 

Deux Hérons cendrés, des Hérons garde-boeufs

et une Aigrette garzette à gauche,

reconnaissable à son bec noir et pointu.

 

6

 

Le héron immobile en forme de sentinelle,

au bord de la rivière

ressemble presque

 

10

 

à un archange.

 

 

Au bord de la Garonne, en amont d'Agen (37), mai 2015

(La plupart de ces photos sont de notre envoyé permanent

en Lot et Garonne, Jean-Ruben)

_______