Si je marche au bord de la Nationale 1 en direction de la ville,

au bout d'un kilomètre et demi, j'arrive au lieu appelé "le Barrage".

C'est un "bas-fond", c'est à dire une forme de dépression qui se remplit d'eau

pendant la période des pluies (juillet-septembre).

 

1_IMG_0226legere

 

Je suis assez souvent venu marcher par là.

Ce que nous voyons, au premier plan,

c'est du riz.

 

2_IMG_9892legere

 

Au fur et à mesure que l'eau va se retirer,

(car il ne pleut plus jusqu'en juin prochain)

les cultures vont suivre...

 

3_IMG_9983legere

 

Ici, le riz a déjà été ramassé.

 

4_IMG_0229legere

 

Pour le moment, l'eau est encore assez haute,

pour le bonheur des libellules

 

4_IMG_0253legere

 

et des nénuphars.

 

5_IMG_9884legere

 

Que deviennent ces plantes quand il n'y a plus d'eau ?

Mystère.

 

6_IMG_9640legere

 

Je suppose qu'elles ont des racines profondes

qui vont chercher l'humidité

 

7_IMG_9890legere

 

là où elle se trouve.

 

8_IMG_9883legere

 

Et le pêcheur ?

Et les poissons ?

 

9_IMG_0621legere

 

Pour le baobab, je ne me fais pas vraiment de souci.

 

10_IMG_0245legere

 

La nuit tombe assez brusquement.

De grandes zones du pays seront dans l'obscuité totale.

 On verra des feux, ici et là,

 

11_IMG_0263legere

 

comme autrefois.

 

Ouagadougou, Bukina-Faso, 14-29 nov. 2015

_______

Bonus_IMG_9882legere

_______