Dans Gueule de loup,

il y a loup.

On appelle aussi cette plante Grand Muflier.

Elle pousse souvent sur les rochers, les vieux murs.

 

1_IMG_1831legere

 

Cette Ortie à fleurs jaunes porte aussi le nom de Lamier jaune.

En réalité, ce n'est pas une ortie : elle ne pique pas.

 

2_IMG_1659legere

 

Dans les villages, les chats ne sont jamais bien loin.

 

3_IMG_1705legere

 

En Cévennes, il fait très chaud l'été,

mais les nuits sont fraîches une grande partie de l'année.

 

4_IMG_1700legere

 

C'est sans doute ce qui explique qu'il y ait tant de cheminées sur les toits.

 

5_IMG_1601legere

 

En Cévennes, il y a pratiquement partout un Gardon qui passe.

En Vallée-Borgne, c'est le Gardon de St Jean-du-Gard.

 

6_IMG_1691legere

 

Au fond des vallées, l'herbe est verte.

En tout cas au printemps.

 

7_IMG_1648legere

 

A l'approche de l'été, les troupeaux feront la transhumance

jusqu'au Mont Aigoual.

 

8_IMG_1649legere

 

Cette petite fougère des murailles

porte l'étrange nom de Cérérach officinal.

 

9_IMG_1699legere

 

C'est une fougère vivace : elle garde ses feuilles toute l'année.

Elle possède des propriété pectorales.

 

10_IMG_1697legere

 

La Fougère aigle perd ses feuilles, l'hiver.

 

11_IMG_1655legere

 

Au moment où elles poussent,

les crosses se déroulent progressivement.

 

12_IMG_1654_legere

 

On imagine presque un coeur qui bat

 

13_IMG_1653legere

 

pour donner à la sève la pression suffisante

 

14_IMG_1657legere

 

en vue d'une telle opération. 

 

Vallée-Borgne (30), L'Estréchure, St André de Valborgne, 16 avril 2016

_______

 

Bonus1_IMG_1647legere

 

Bonus2_IMG_1706legere

 

Bonus3_IMG_1599legere

_______