Nous observons et sommes observés.

Toute rencontre a son mystère.

 

1_IMG_2289legere

 

Le ciel est sombre.

Celui-ci chante quand-même sa ritournelle.

Ce pourrait être un Bruant proyer.

 

2_IMG_2297legere

 

Chaud et humide.

Les escargots tentent leur chance.

 

3_IMG_2303legere

 

On ne sait qui va céder, de l'ombre ou de la lumière.

 

4_IMG_2308legere

 

C'est la lumière qui l'a emporté

et qui caresse ce Glaïeul sauvage.

 

5_IMG_2290legere

 

Pendant un mois, on se croirait presque en Normandie.

 

6_IMG_2318legere

 

Mais non.

Nous sommes bien dans la zone de l'olivier,

à une heure de route de la Méditerrannée.

 

7_IMG_2320legere

 

Bientôt, l'herbe sera jaune, brûlée par le soleil.

L'olivier, lui, gardera sa couleur.

 

8_IMG_2314legere

 

Ne ferait-il pas bon vivre, par ici ?

 

9_IMG_2311legere

 

C'était déjà comme cela il y a cent ans, peut-être.

 

10_IMG_2312legere

 

Cela me fait penser aux temps originels.

Il fallait garder et cultiver le jardin.

 

11_IMG_2316_legere

 

Les animaux, sans exception, étaient les amis

 

12_IMG_2324legere

 

 des hommes.

 

St Déséry, St Chaptes (30), le 30 avril 2016

_______

Bonus_IMG_2319legere

_______