Le sommet du Mont Ventoux : presque 2 000 mètres d'altitude,

depuis une forêt de cèdres à mi-hauteur, face sud.

 

1_IMG_2959legere

 

Face sud, même à 1 000 mètres, c'est encore méridional.

Le thym y pousse bien.

 

2_IMG_2960legere

 

Les bergeries sont construites comme en Provence.

Nous sommes en Provence !

 

3_IMG_2953legere

 

Lui, cependant, doit hiberner un peu plus longtemps que ceux de la plaine.

C'est un Lézard des murailles (Podarcis muralis).

 

4_IMG_2954legere

 

Le Myrtil, coutumier des lisières de cultures,

des bois et des clairières.

 

5_IMG_2956legere

 

S'il y a du rouge, il s'agit du Lézard vivipare (Zootoca vivipara).

 

6_IMG_2937legere

 

Il est un peu plus petit que le Lézard des murailles.

Ici, la belle couleur brique permet d'identifier un mâle.

 

7_IMG_2938legere

 

Comme son  nom l'indique, la femelle ne pond pas d'oeufs ;

elle met au monde les petits lézards déjà formés.

 

8_IMG_2941legere

 

Qu'elle est belle aussi, l'Anémone hépatique.

 

9_IMG_2943legere

 

On la rencontre dans les bois, les broussailles,

notamment entre 300 et 1 500 mètres d'altitude.

 

10_IMG_2944legere

 

Les feuilles favorisent la cicatrisation.

Les fleurs la guérison du foie.

 

Mont Ventoux (84), le 14 mai 2016

_______

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer