Comme le Monticole des roches,

le Traquet motteux affectionne

les milieux ouverts et rocailleux.

 

1IMG_5565legere

 

On le trouve jusqu'au Groenland,

et comme il passe l'hiver en Afrique, il est un des migrateurs au long court

les plus remarquables.

 

2IMG_5561legere

 

L'identification des oiseaux dans la nature n'est pas toujours aisée.

 

3IMG_5587legere

 

Selon la position, le sexe ou l'âge de l'oiseau, selon la saison ou l'éclairage,

les indices peuvent être plus ou moins évidents à repérer.

 

4IMG_5592legere

 

Ici, l'observation était plus facile.

 

5IMG_5488legere

 

La présence du mâle a ôté les derniers doutes :

il s'agit de Linottes mélodieuses.

 

6IMG_5489legere

 

Sur les Causses, les points d'eau sont rares.

Ce couple de linottes le sait bien.

 

7IMG_5495legere

 

Milieux ouverts, secs et caillouteux,

propices pour les épineux.

 

9IMG_5510legere

 

Tout cela rend plus que probable

la présence de la Pie grièche.

Ici le mâle

 

10IMG_5444legere

 

Pas très loin, la femelle.

 

11IMG_5440legere

 

Pie-grièche au milieu des épines,

c'est typique...

 

12IMG_5447legere

 

Un brin de toilette pour Madame...

 

13IMG_5463legere

 

dont le bec lui vaut l'appellation de Pie-grièche écorcheur.

 

14IMG_5428_legere

 

Fin de journée.

Brève rencontre avec le Traquet pâtre.

(on dit Tarier pâtre, maintenant).

 

15IMG_5605legere

 

Je l'aime bien.

 

Causse Méjean (Lozère), 4 juillet 2016

__________

BonusIMG_5593legere

___________

 

Enregistrer