Pendant que cette grosse Cigale rouge chante,

les abeilles remplissent les cadres de la ruche

avec du bon miel.

 

1_SAM_1560legere

 

Du coup, l'apiculteur est allé à la fontaine pour laver soigneusement les pots.

 

2_SAM_1556legere

 

Les hausses (partie supérieure de la ruche, amovible) ont été ôtées

 

3_SAM_1557legere

 

et placées à l'arrière du Massey-Fergusson flambant presque neuf,

 

4_SAM_1558legere

 

appelé aussi 'Petit gris'.

 

5_SAM_1559legere

 

Le chargement a été déposé dans un lieu appelé 'la Chapelle',

transformé pour l'occasion en miellerie.

Lea hausses sont pesées.

Chacune peut faire 20 kg.

 

7_SAM_1605legere

 

Cet instrument est un extracteur.

Les cadres retirés des hausses ont été placés à l'intérieur,

et, par l'action de la manivelle et de la force centrifuge,

 

8_SAM_1606legere

 

le miel - les cadres ayant été désoperculés - va être projeté sur les parois de la cuve

avant de s'écouler dans un tamis puis un seau.

 

9_SAM_1607legere

 

Le tout sera versé dans un nouveau récipient,

 

10_SAM_1616legere

 

avant de s'écouler précautionneusement dans les pots

lavés à la fontaine.

 

11_SAM_1644legere

 

Les récoltes ont été généralement plutôt maigres cet été.

Mais dans le Diois, ces 7 ruches ont donné

120 kg de miel.

Pas mal !

 

12_SAM_1658legere

 

Le miel extrait, l'apiculteur met les hausses "au pillage" :

les abeilles attirées par l'odeur vont à leur tour récolter

le peu de miel qui demeure dans les rayons.

6_SAM_1560legere

 

Leur miel.

 

Les Mouyons, St Sauveur-en-Diois (26), 2 septembre 2016

De notre envoyé spécial Etienne.

_______

 

Enregistrer