Bas-côté de la Nationale 1.

 

1_IMG_9076legere

 

Traverser cette Nationale n'est pas sans danger.

 

2_IMG_9077legere

 

La fin de l'après-midi approche

et cent petits commerces s'installent sur le trottoir.

 

3_IMG_9078legere

 

Bientôt la nuit.

Les chèvres aimeraient peut-être rentrer chez elles.

 

4_IMG_9181legere

 

Mais il faut traverser la Nationale...

 

5_IMG_9182legere

 

Le muezzin a appelé à la prière.

 

6_IMG_9223legere

 

De petites mosquées de fortune se constituent,

tous les 100 mètres.

 

7__IMG_9225legere

 

Le trafic ne ralentit pas.

Au contraire.

 

8_IMG_9222legere

 

Tout le monde rentre chez soi, finalement.

A part ceux qui s'en vont.

 

9_IMG_9224legere

 

Pour le soleil, on ne sait pas.

Un peu les deux.

 

10_IMG_9053legere

 

Dans quelques minutes, le noir sera d'encre.

 

11_IMG_9173legere

 

Mon impression est que les Africains y voient la nuit comme en plein jour.

 

12_IMG_9086legere

 

Il y a bien les coups de klaxon qui aident,

mais quand-même.

 

13_IMG_9087legere

 

Les animaux de nuit vont sortir.

Les voleurs aussi.

Nous on va demander à Dieu

 

14_IMG_9092legere

 

 de nous garder.

 

Ouagadougou, Burkina Faso, 13-27 nov. 2016

_______

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer