Elle fleurit de décembre à mars.

Son nom ? L'Hellébore fétide.

 

1_IMG_9948legere

 

Fleur verte, elle passe souvent inaperçue

- et cela vaut mieux car elle est toxique.

(On se souvient de la répartie du lièvre à la tortue,

dans la célèbre fable : "Ma commère, il vous faut purger

avec quatre grains d'hellébore").

 

2_IMG_9946legere

 

Ce n'est pas sa couleur qui attire les insectes butineurs,

mais son odeur - qui n'est donc pas fétide pour eux.

 

3_IMG_9937legere

 

Voici un arbuste au feuillage persistant, comme souvent dans la garrigue.

Nous apercevons ici les boutons roses,

les fleurs blanches et les fruits bleus.

 

4_IMG_9944legere

 

Il s'agit du Laurier tin.

Pas 'thym', mais 'tin'.

On l'appelle aussi Viorne tin.

 

5_IMG_9931legere

 

Que s'est-il passé ?

Quelques oiseaux (grive, merle ou fauvette) seront passés par là

et se seront nourris, faute de mieux, de ces baies bleues.

 

6_IMG_9932legere

 

On dirait presque le bouquet d'une mariée.

 

7_IMG_9933_legere

 

C'était là-bas, sur la colline.

 

8_IMG_9934legere

 

Au bord du chemin, débordant des broussailles,

 

9_IMG_9954legere

 

le rameau d'amandier devance le printemps.

 

10_IMG_9952legere

 

"La parole de l'Eternel me fut adressée en ces mots :

- Que vois-tu, Jérémie ?

 

11_IMG_9950legere

 

Je répondis : Je vois une branche d'amandier.

Et l'Eternel me répondit :

- Tu as bien vu ; car je veille sur ma parole,

 

12_IMG_9949legere

 

 pour l'exécuter" (Jérémie 1.11-12).

 

St Privat-des-Vieux (30), le 12 février 2017

_______

 

 

Enregistrer

Enregistrer