Le soir tombe.

L'Etourneau sansonnet

va devoir interrompre son activité.

 

1_IMG_1139legere

 

Aux abords du village se trouve le cimetière.

Ou plutôt les cimetières, car il y en a trois,

l'un contre l'autre.

Celui-ci est le plus ancien, envahi d'herbes.

 

2_IMG_1126legere

 

Il possède deux entrées qui ressemblent aux portes d'un sanctuaire :

le cimetière était alors une terre sacrée, comme celle de l'église,

et les défunts croyants y attendaient la résurrection

tout comme les vivants.

 

3_IMG_1129legere

 

Le cimetière qui a été contruit ensuite est conçu différemment :

son portail ne ressemble plus à celui d'un lieu consacré,

seulement à l'entrée d'une propriété.

 

4_IMG_1131legere

 

Entre les deux, le plus récent porte une entrée qui est celle d'une simple cour :

il s'agit d'empêcher les sangliers d'entrer, tout au plus.

Autre époque, autre spiritualité...

 

5_IMG_1132legere

 

A deux pas de là, la fleur du cognassier nous rappelle, elle aussi,

la beauté et la précarité de la vie.

 

6_IMG_1110legere

 

"Toute vie est comme l'herbe, et toute sa gloire comme la fleur de l'herbe.

L'herbe sèche, la fleur tombe,

 

7_IMG_1114legere

 

mais la Parole de Dieu demeure éternellement" (1 Pierre 1.24).

 

8_IMG_1137legere

 

 "Enseigne-nous à bien compter nos jours,

afin que nous appliquions nos coeurs

à la sagesse" (Ps 90.12).

 

Brouzet-les-Alès, le 8 avril 2017

_______

 

Bonus_IMG_1124legere

________

 

Enregistrer

Enregistrer