Entre deux trains, à Nîmes,

devant les grilles de la préfecture,

 

1_IMG_4598legere

 

des passants s'arrêtent,

interloqués.

 

2_IMG_4599legere

 

Chacune de ces silhouettes impersonnelles

 

3_IMG_4600legere

 

représente une personne qui a lassé ses chaussures,

le matin, sans se douter que ce serait la dernière fois.

 

4_IMG_4597legere

 

Les passants n'en croient pas leurs yeux.

 

5_IMG_4596legere

 

Dans la gare, j'ai remarqué ce dessin

sur une affiche publicitaire.

Les hommes ont un coeur, mais savent-ils, au juste,

de quoi il s'agit ?

 

6_IMG_4594legere

 

 Quelques jours auparavant, j'ai pris les photos suivantes

dans un petit village bien calme.

Vivre le temps d'une feuille de vigne-vierge...

 

7_IMG_4586legere

Tuer

sans avoir faim...

 

8_IMG_4587legere

 

Boire

sans avoir soif...

 

9_IMG_4589legere

 

Il faut bien que tout cela

ait une fin.

 

10_IMG_4590legere

Même les cimetières

 

11_IMG_4591legere

 

ont une fin.

 

Brouzet-les-Alès, Nîmes, octobre 2017

_______

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer