Il y a assez peu de fauvettes sur ce blog.

La voyez-vous ?

 

1_IMG_6752legere

 

La raison est qu'elles sont difficiles à photograpier :

 

2_IMG_6736legere

 

très furtives, presque toujours au coeur des fourrés.

 

3_IMG_6737legere

 

Ici, le froid étant venu, le Troène luisant a produit une quantité de baies bleues

dont les fauvettes sont friandes.

 

4_IMG_6740legere

 

Nous avons vu la femelle.

Voici la mâle de la Fauvette à tête noire.

 

5_IMG_6758legere

 

Ces oiseaux sont incroyablement attentifs :

il a vu qu'on parlait de lui.

 

6_IMG_6760legere

 

 

Mais il est là pour se nourrir.

 

7_IMG_6761legere

 

Et comme je ne bouge pas plus qu'une souche,

il se nourrit.

 

8_IMG_6763legere

 

Les baies de certaines espèces de troènes sont très toxiques.

 

9_IMG_6770legere

 

Apparemment pas pour les fauvettes.

 

10_IMG_6771_legere

 

Ah, la femelle est toujours là.

Il existe beaucoup de sortes de fauvettes.

 

11_IMG_6720legere

 

Celle-là est celle qui présente le dismorphisme sexuel le plus marqué.

 

12_IMG_6707legere

 

Le nombre de baies qu'une fauvette peut absorber

en quelques instants est assez impressionnant.

 

13_IMG_6742legere

 

Fauvette ?

Moi, je l'aurais appelée

 

14_IMG_6757legere

 

Sauvette.

 

Alès, 8, 9 décembre 2017

_______