Il a beaucoup plu. Le Gardon est haut.

Les pigeons préfèrent se tenir en hauteur.

 

1_IMG_4773_legere

 

Une bonne partie de l'année,

on pourrait traverser le Gardon avec de l'eau à mi-jambe.

Là non.

 

2_IMG_4768legere

 

Ces Canards de Barbarie, eux, ne semblent pas inquiets.

(Qui donc les a lâchés là ?)

 

3_IMG_4769legere

 

Boueuse au début,

 

4_IMG_4772legere

 

l'eau est en train de redevenir claire.

 

5_IMG_4806legere

 

Dire que toute cette eau est tombée sous la forme de gouttes de pluie,

il y a quelques jours.

 

6_IMG_4807legere

 

Les pigeons se sont enhardis.

Les voici sur le parapet.

 

7

 

Voler !

 

8

 

Ici même, sur le quai, se trouvent des micocouliers.

 

9

 

L'hiver, leurs baies constituent une nourriture recherchée

par les pigeons.

 

10

 

La difficulté, c'est pour les attraper,

 

11

 

car elles se situent au bout de branches

très fines

 

12

 

sur lesquelles les pigeons ne peuvent pas se poser.

 

13

 

Ils doivent donc user d'acrobaties

 

14

 

pour s'en saisir.

 

15

 

Presque !

 

Alès, le 27 janvier 2018

_______