Quelque part vers Logrian, non loin de Quissac, au mileu des collines,

se trouve un petit cours d'eau tranquille, ce qui, normalement,

se trouve rarement par ici.

 

1_IMG_8499legere

 

Ce cours d'eau, le Crieulon, est tranquille car en aval

un barrage écrêteur de crues a été construit

suite à une crue historique en 1958.

Année mémorable.

 

2_IMG_8500legere

 

Du coup, dans cette zone aride,

un plan d'eau assez important s'est constitué.

(Et en plus, il tombe des gouttes).

 

3_IMG_8501legere

 

C'est ainsi que, curieusement,

les aulnes, les bouleaux et les saules

côtoient les arbres de la garrigue.

 

4_IMG_8502legere

 

De même, loin de tout cours d'eau important,

 

5_IMG_8507legere

 

il est possible d'observer les traces

de la présence du castor.

 

6_IMG_8508legere

 

Beau travail,

si on peut dire.

 

7_IMG_8509legere

 

Atmosphère paticulière des étangs,

faite de mystère et d'occultation.

 

8_IMG_8504legere

 

On se souvient de la parole biblique :

"Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants,

et que les oiseaux volent sur la terre vers l'étendue du ciel" (Genèse 1.20).

 

9_IMG_8503legere

 

On dirait que les cormorans l'ont entendue.

 

10_IMG_8524legere

 

Cet oiseau nage, plonge et vole.

 

11_IMG_8529legere

 

Le voilà qui met le cap au nord.

 

12_IMG_8530legere

 

Pour aller où ?

 

13_IMG_8535legere

 

 Le sait-il ?

 

Retenue de la Rouvière, entre Logrian et Quissac (30, le 24 février 2018

______________