La voyez-vous,

la Sittelle torchepot ?

Cherchez bien.

 

1_IMG_1235legere

 

La voici maintenant près de l'entrée de son nid,

 

2_IMG_1234legere

 

dans ce vieux verger de pommiers.

 

3_IMG_0698legere

 

La sittelle passe son temps à parcourir

les troncs et les branches,

dans tous les sens,

 

4_IMG_1241legere

 

à la recherche des insectes dont elle se nourri.

 

5_IMG_1246legere

 

En ce moment, bien-sûr,

 

6_IMG_1249legere

 

il faut aussi nourrir la nichée.

 

7_IMG_1247legere

 

Petites araignées, vers, petites chenilles

pleines de vitamines...

 

8_IMG_1250legere

 

La Sittelle torchepot utilise souvent

un trou déjà existant

 

9_IMG_1262legere

 

qu'elle maçonne pour ne laisser

qu'une toute petite entrée à sa mesure.

 

10_IMG_1259legere

 

Elle entre avec de la nourriture

et sort avec le fiente des oisillons

entourée d'un petit sac étanche.

 

11_IMG_1265legere

 

 En italien, on l'appelle Pic-maçon :

Picchio muratore.

 

12_IMG_1258_legere

 

C'est un oiseau des forêts,

de parcs et de jardins.

 

13_IMG_1258__legere

 

 Et de vergers.

 

Vex, Val d'Hérens, Valais suisse, 8-14 mai 2018

_______