Dans les prés non entretenus ou après la moisson,

on peut apercevoir par ici un oiseau assez rare,

 

0_IMG_3035legere

 

l'Outarde canepetière,

qui est un oiseau des steppes.

On voit ici un mâle en train de parader.

 

1_IMG_3038legere

 

A proximité de Vauvert,

ces vastes étendues propices existent.

Mais voilà que le contournement de Nîmes

par la nouvelle voie du TGV

 

2_IMG_2638legere

 

traverse maintenant cet espace de part en part.

Bientôt, des trains passeront ici à 300 km/h.

 

3_IMG_2635legere

 

Il est vrai que les oiseaux

ont une bonne aptitude à s'adapter,

comme ce Faucon crécerelle,

mais tout de même...

 

4_IMG_2636legere

 

L'Outarde canepetière a besoin de calme.

On la voit ici émettre son "chant" caractéristique,

qui n'est pas à proprement parler un chant.

On dit qu'elle piète.

 

5_IMG_3039legere

 

Le mâle est spécialement beau quand il vole,

 

6_IMG_3036legere

 

avec ses plumes d'un blanc pur.

 

7_IMG_2802legere

 

Son vol, assez bruyant, n'est jamais très long.

 

8_IMG_2801legere

 

C'est dans le prés où elle se tenait

qu'elle se posera vraissemblablement,

 

9_IMG_2803legere

 

seulement un peu plus loin.

 

10_IMG_3037legere

 

On trouve l'Outarde canepetière au Maroc, au Portugal,

en Espagne, en France, en Sardaigne

et en Europe centrale.

 

11_IMG_3038_legere

 

Ce soir là, j'ai aussi surpris la Perdrix rouge,

appelée Bartavelle en Provence,

 

12_IMG_3031legere

 

beaucoup plus colorée que sa cousine la Perdrix grise.

Dans 2 secondes,

 

13_IMG_3034legere

 

 on ne la verra plus.

 

Entre Vauvert et Beauvoisin (30), 30 juin - 1er juillet 2018

_______

Bonus_IMG_3040legere

_______