Notre Dame de la Garde,

sur sa butte de 163 mètres de haut, je crois,

vue depuis la place Castellane,

au coeur de la ville.

 

1_IMG_6419legere

 

Au centre de la place, la fontaine "Jules Cantini"

fut construite entre 1911 et 1913.

Au sommet de la colone en marbre de Carrare,

haute de 25 mètres, une allégorie de Marseille.

 

2_IMG_6422legere

 

De là même partent quelques rues

qui grimpent vers le promontoire où se trouve

la basilique.

 

3_IMG_6424legere

 

 Ce sont des faubourgs de centre ville,

dirait-on, avec des ruelles, des impasses,

des jardins pentus, des pinèdes.

 

4_IMG_6426legere

 

Au-dessus

passent les goélands.

 

5_IMG_6431legere

 

Au dessous, la cité phocéenne.

 

7_IMG_6428legere

 

Les goélands,

on les entend partout et constamment, normalement.

Mais là, non.

L'envergure d'un Goéland argenté ?

Elle peut atteindre 1,60 mètre,

presque autant que celle d'un Aigle royal.

 

6_IMG_6430legere

 

De là-haut,

ils voient la montagne, la ville et la mer.

 

8_IMG_6445legere

 

Par endroit, on se croirait à Alger ou à Tunis.

Assez souvent, d'ailleurs.

 

9_IMG_6438legere

 

Je n'ai pratiquement pas vu d'oiseaux

durant ma périgrination.

Je remarque que cet Arbre de Judée

est en  train de confondre l'automne et le printemps.

 

10_IMG_6441legere

 

J'ai croisé divers habitants,

parmi lesquels ce chat ;

cette chatte, plutôt.

 

11_IMG_643_legere

 

J'ai été arrêté par ses couleurs dissymétriqes

 

12_IMG_6433legere

 

et par ses yeux verts.

 

13_IMG_6437legere

 

 Elle est partie se cacher.

 

Marseille, 10-11 novembre 2018

_______

 

Bonus_IMG_6443legere

 

Bonus_IMG_6432legere

_______