Ariège.

Des paysages sauvages et accueillants.

 

1_IMG_8450legere

 

Et paisibles.

Ce piquet n'a pas reçu de coup

de masse sur la tête depuis longtemps.

 

2_IMG_8367legere

 

Le Geai des chênes apprécie.

S'il y a un problème, il crie.

 

5_IMG_8362legere

 

Un peu partout, dans ces collines, se trouvent des dolmens.

Il y en a 11 sur la commune du Mas d'Azil.

 

4_IMG_8365legere

 

Datant de l'époque préhistorique,

plus précisément de l'Âge du bronze (1800-700 av. J.C.),

 

5_IMG_8366legere

 

ils marquent peut-être des lieux de sépultures.

 

6_IMG_8375legere

 

Juste au-dessus de la grotte du Mas d'Azil

se trouve ce grand pré où broutent des chevaux.

 

3_IMG_8393legere

 

Ceux qui ont une robe sombre me semblent être des Mérens,

le petit cheval robuste des Pyrénées.

 

8_IMG_8395legere

 

Ariège, le mot même le dit :

enracinement solide, massif, charpenté.   

 

9_IMG_8361legere

 

A l'horizon, plein sud, la chaine pyrénéenne.

 

10_IMG_8441legere

 

Je crois qu'il s'agit du Mont Valier (à confirmer),

qui culmine à 2 838 mètres.

 

11_IMG_8442legere

 

Au premier plan,

le piémont pyérénéen,

ici le Couseran.

 

12_IMG_8448legere

 

Ces lignes de crête me rappellent les Cévennes,

 

13_IMG_8447legere

 

 les sommets enneigés en plus.

________

 

Plusieurs vautours vivent par là.

Bonus_IMG_8404legere

Ici, le Percnoptère.

_________