Assez peu de fleurs sur le causse,

en cette fin d'été.

Heureusement, il y a de la place pour deux

sur ce petit chardon.

 

0_IMG_2860legere

 

On l'appelle Cheveu d'ange,

mais son vrai nom est la Stipe pennée,

légère comme une plume.

 

1_IMG_2859legere

 

On dirait un jeune Rouge-queue noir.

Il aime les murs.

Il en a trouvé un. 

 

2_IMG_2857legere

 

Chaque année, entre le 15 août et le 15 septembre,

d'innombrables Gobes-mouches gris

stationnent dans le Midi pour se nourrir

avant de poursuivre leur migration vers le Sud,

vers l'Afrique tropicale (savane et forêt).

 

3_IMG_2865legere

 

Il y a aussi quelques forêts sur le Causse Méjean,

de quoi abriter toute une faune discrète.

 

4_IMG_2853legere

 

Quand le soleil vient à baisser,

renards, blaireaux, sangliers...

se risquent timidement

à découvert.

 

5_IMG_2867legere

 

Un champ de luzerne,

pensez-donc !

 

6_IMG_2868legere

 

Il a beau être fauché,

il en reste bien assez pour ce chevreuil.

 

7_IMG_2872legere

 

 Prudent.

 

8_IMG_2877legere

 

Aux aguets.

 

9_IMG_2877_legere

 

Les brebis ne sont pas aux aguets.

Elles sont nombreuses, 

 

11_IMG_2881_legere

 

le berger veille,

les chiens aussi.

 

10_IMG_2879legere

 

Elles rentrent à la bergerie,

comme tous les soirs,

 

13_IMG_2882legere

 

  en continuant à brouter.

 

Causse Méjean (48), 8 septembre 2019

_______

 

12_IMG_2859_legere 

 _______