Les contreforts des Dentelles de Montmirail

constituent une barrière naturelle efficace

contre le Mistral.

 

1_IMG_4776legere

 

Feuilles et fruits de la Salsepareille.

Derrière, un Pistachier lentisque,

dont les baies peuvent se consommer.

 

2_IMG_4778legere

 

Ici, le Pistachier térébinthe,

qui produit une oléorésine par les fissures de son écorce.

Ce sont des plantes typiquement méditerranéennes.

 

3_IMG_4787legere

 

Il apparaît que toute la colline,

même là où elle est actuellement envahie par la végétation,

 

4_IMG_4775legere

 

était aménagée en terrasses avec des murs de pierres sèches

terrasses appelés faïsses en Cévennes,

bancels en Provence.

 

6_IMG_4770legere

 

Parfois bâties directement sur le rocher,

 

5_IMG_4789legere

 

elles ont permis à des générations

de petits agriculteurs

de cultiver.

 

7_IMG_4772legere

 

Quelques rangées de vignes, par exemple.

 

8_IMG_4762legere

 

Ces murs avaient donc pour vocation de retenir la terre,

notamment contre l'effet des orages violents.

 

9_IMG_4779legere

 

Aujourd'hui, le manque d'entretien (les racines des arbres),

les intempéries, les sangliers 

 

10_IMG_4783legere

 

les mettent assez souvent à mal.

 

11_IMG_4788legere

 

Des escaliers et parfois de petits abris sont aménagés,

toujours sans mortier, sans joints entre les pierres.

 

12_IMG_4781legere

 

A l'abri de ces terrasses, 

généralement orientées vers le sud,

il fait bon.

 

13_IMG_4808legere

 

Celles qui reposent sur le rocher

résistent mieux que les autres.

 

14_IMG_4802legere

 

Cela nous rappelle la parabole 

de la maison

 

15_IMG_4785legere

 

 fondée sur le roc.

(Matthieu 7.24-27)

 

Vers N.D. d'Aubune, Beaume-de-Venise (84), 12 déc. 19

_______

Bonus_IMG_4798legere

 

Bonus_IMG_4799legere

_______