Il a beaucoup plu sur les Cévennes,

et il va encore pleuvoir.

 

1_IMG_4906legere

  

Le Gardon d'Alès a largement augmenté son débit.

 

2_IMG_4903legere

 

Les palmipèdes ont trouvé refuge

dans une petite crique.

 

3_IMG_4913legere

 

Leur rivière est méconnaissable,

mais peu leur chaut.

 

4_IMG_4915legere

 

Le Gardon d'Alès est né en haut de la Vallée-longue,

au pied du col de Jalcreste,

en Lozère.

 

5_IMG_4916legere

 

Le goéland effectue un vol de reconnaissance.

 

7_IMG_4904legere

 

Combien de gouttes de pluie,

combien de ruisselets,

 

6_IMG_4907legere

 

combien de torrents,

combien de cascades,

 

8_IMG_4910legere

 

pour nourrir ces flots

 

9_IMG_4911legere

 

pendant plusieurs jours ?

_______

 

Un autre Gardon passe ici la porte des Cévennes, à Anduze.

Deux kilomètres en amont,

le Gardon de St Jean-du-Gard et le Gardon de Mialet

se sont rejoints.

 

1_IMG_4919legere

 

Depuis ce pont, vue vers l'aval,

avec le pont submersible.

L'été, on traverse la rivière à pied, ici.

 

2_IMG_4955legere

 

Pendant quelques heures,

les eaux ont noyé ce pont.

 

3_IMG_4918legere

 

Les habitants d'Anduze doivent songer à la crue

du mois de septembre 2002.

La rivière avait alors envahi les quartiers bas de la petite ville.

 

4_IMG_4920legere

 

Une douzaine de kilomètres plus bas,

le Gardon d'Alès et le Gardon d'Anduze se rejoindront,

au sud de Vézenobre.

 

5_IMG_4973legere

 

C'est à partir du Pont du Gard

 

6_IMG_4976legere

 

que le Gardon devient le Gard.

 

Alès, Anduze, 23 novembre 2019

_______