Anduze, porte des Cévennes.

Ma route y passe pour aller vers Ganges et le Vigan.

Le Gardon est gros.

On aperçoit le pont en fer du train à vapeur.

 

1_IMG_4934legere

 

De part et d'autre, des rochers ceinturés de végétation.

 

2_IMG_4942legere

 

A travers la pinède, le village

(dont le temple est un des 3 plus grands de France).

 

3_IMG_4943legere

 

Beau camaïeu de couleurs,

avec les arbres à feuilles caduques

et les arbres à feuilles persistantes. 

 

4_IMG_4933legere

 

Venant d'Alès, la route arrive à Anduze

par quelques courbes assez accentuées.

 

5_IMG_4952legere

 

Le feuillage de l'olivier

devant celui de l'érable ou du mûrier,

 

6_IMG_4929legere

 

quelle expression !

 

7_IMG_4930legere

 

La diversité des espèces

dans ces parages

est très grande.

 

8_IMG_4953legere

 

Comme s'il manquait de couleurs,

le Plaqueminier a lancé

une profusion de kakis.

 

9_IMG_4947legere

 

 La garrigue, malgré son austérité, n'est pas en reste

grâces aux pistachiers et aux Erables de Montpellier.

 

10_IMG_4923legere

 

Il ne manquait plus que ce cèdre majestueux

 

11_IMG_4917legere

 

pour couronner le tout.

 

Anduze (30), le 23 novembre 2019

_______

 

Le temple d'Anduze.

Bonus1_IMG_4960legere

Juste au dessus,

un nuage d'Etourneaux sansonnets.

Normalement, quand on dit 'un nuage',

Bonus2_IMG_4967legere

 celui signifie 'pas beaucoup',

Bonus3_IMG_4963legere

n'est-ce pas ?

 

_______