Entre Ganges (Hérault) et St Hippolyte-du-Fort (Gard)

passe une voie ferrée désaffectée,

 au pied de la montagne des Cagnasses.

 

1_IMG_5029legere

 

Avec un peu d'imagination,

on peut voir sans peine quelque horde d'indiens dévaler ces pentes 

pour intimider une poignée de cow-boys attardés. 

 

3_IMG_5032legere

 

Quand je suis passé,

il ne restait que les vaches.

 

4_IMG_5014legere

 

Vaches de l'Aubrac,

fardées comme il se doit.

 

5_IMG_5016legere

 

Pas d'herbe verte, ici.

Plutôt des feuilles coriaces,

voire épineuses.

 

6_IMG_5019legere

 

Le mystère d'une rencontre silencieuse.

 

7_IMG_5015legere

 

Les champs d'oliviers bordent la voie-ferrée,

d'un côté

 

8_IMG_5021legere

 

comme de l'autre.

 

2_IMG_5034legere

 

Par là se trouve le domaine de Ginestou.

On reconnaît le nom de la Genette,

très présente dans ces collines caillouteuses.

 

9_IMG_5002legere

 

La nuit tombe.

Croiserons-nous quelqu'un ?

 

10_IMG_5033legere

 

 Bien-sûr que non.

 

11_IMG_5001legere

 

12_IMG_5040legere

 

Ce n'est pas plus mal.

 

Entre Ganges (34) et St Hippolyte-du-Fort (30), le 24 novembre 2019

_______

 

Est-il interdit de terminer une ballade

après que la nuit soit tombée ?

Bonus_IMG_5030legere

Pas du tout.

___________