Djilas

 

En Afrique, il n'y a pas de propriété qui ne soit entourée d'une palissade ou d'un mur.

Cela devient une parcelle. On y est chez soi.

Tel est le petit Institut biblique de l'Eglise presbytérienne du Sénégal,

à Djilas, dans le distric de Fatick.

 

Bonus_IMG_6993legere

 

Les chèvres sont curieuses.

 

1_IMG_6747legere

 

Veut-elle admirer le Bougainviller ?

 

3_IMG_6952legere

 

Non, elle cherche son chevreau.

 

2_IMG_6749legere

 

On l'entend avant de le voir, le Bulbul des Jardins.

Dès le petit matin, son chant sonore évoque pour moi toute l'Afrique.

https://www.musicme.com/Bulbul-des-Jardins-Pycnonotus-Barbatus/

(cliquez sur la mention : Ecouter cet artiste)

 

4_IMG_6953legere

 

Au milieu de la parcelle un arbre

à l'ombre généreuse,

mais dans lequel il serait difficile de grimper.

 

5_IMG_6941legere

 

Je ne connais pas le nom de cette grande plante,

annuelle je crois, aux bouquets floraux étonnants.

 

6_IMG_6736legere

 

Dans cette plante, précisément,

j'ai surpris ce Coucal du Sénégal,

sorte de Coucou que l'on trouve dans la majeure partie

de l'Afrique sub-saharienne.

 

7_IMG_6897legere

 

Il n'a pas plu depuis le mois de septembre

et il ne pleuvra pas jusqu'en juillet.

On fleurit quand-même !

 

8_IMG_6734legere

 

Discret malgré sa couleur,

l'Amarante du Sénégal.

 

9_IMG_6894legere

 

Seul le mâle porte cette livrée pourpre,

la femelle étant brune avec quelques traces de rouge seulement.

 

10_IMG_6895legere

 

 

C'est un oiseau typique des savanes sub-saharienne.

 

11_IMG_6896legere

 

Les chèvres, on le dit,

 

12_IMG_6748legere

 

sont curieuses.

 

Djilas, Sénégal, 26 janv.-2 février 2020

_______