Ndangane

 

Une vingtaine de kilomètres au sud de Djilas,

on arrive à proximité du delta du Saloum.

 

1_IMG_6997legere

 

 

C'est une zone de lagune

à l'avifaune assez riche.

 

 

2_IMG_6996legere

 

Ici, des guêpiers.

Des Guêpiers de Perse, probablement.

 

3_IMG_6995legere

 

Ici un Courlis cendré,

tout à fait dans son élément.

 

4_IMG_6877legere

 

Le delta du Saloum est très vaste.

Les arbres que nous apercevons dans le lointain

se trouvent sur une île,

avant un autre bras du Saloum encore plus large que celui-ci.

 

6_IMG_6886legere

 

Le niveau de l'eau est variable, selon les saisons ;

selon l'incidence des marées aussi.

L'océan se trouve à une trentaine de kilomètres, peut-être.

Il fait chaud. Ce chien dort.

 

7_IMG_6875legere

 

A défaut d'ombre,

il a trouvé un endroit légèrement huimide.

 

8_IMG_6875_legere

 

 

En dehors des routes goudronnées,

le principal moyen de transport

est la charette tirée par un cheval.

 

9_IMG_6876_legere

 

Cette route-ci n'était pas goudronnée il y a 3 ans.

 

10_IMG_6878legere

 

Le soir tombe relativement tôt (toute l'année),

vers 18 h. 30.

 

11_IMG_6885legere

 

Le soleil se couche à l'ouest,

naturellement.

 

IMG_7064legere

 

C'est l'heure où, de chaque village,

va retentir l'appel du muezzin.

http://xalimasn.com/tres-emouvant-lappel-de-la-priere-de-bilal-1er-muezzin-de-lislam/

 

13_IMG_6780legere

 

Ces voix, légèrement oppressantes,

vont envahir tout l'espace

 

13_IMG_6779Legere

 

 

au-dessus des villages de pêcheurs.

 

Ndangane, Sénégal, 26 janvier - 2 février 2020

_______

 

Bonus_IMG_6917legere

______