Ndiol-Mangane

 

 Cette fois, nous avons quitté la route groudronnée.

 

1_IMG_k_Ndiol_janv20

 

Un quinzaine de kilomètres de piste

pour arriver au village de Ndiol Mangane. 

 

2_IMG_7172legere

 

De part et d'autre de la piste,

l'Afrique.

 

3_IMG_7183legere

 

On aperçoit deux bergers.

 

4_IMG_7181legre

 

 Un seul, ici.

 

5_IMG_7182legere

 

Point d'herbe,

mais on broute quand- même.

 

6_IMG_7082legere

 

De temps en temps, des villages qui semblent abandonnés,

mais qui ne le sont pas.

 

7_IMG_7136legere

 

Eux aussi gardent les lieux,

 

8_IMG_7079legere

 

les Vautours charognards.

C'est leur nom (Necrosyrtes monachus).

On l'appelle parfois Percnoptère brun.

 

9_IMG_7151legere

 

C'est le plus petit vautour africain.

 

10_IMG_7151_legere

 

Abandonné ?

Non.

 

11_IMG_7177legere

 

Le linge peut sêcher.

Ce jeune baobab n'aura pas de feuilles avant la saison des pluies, 

 

12_IMG_7081legere

 

 au mois de juillet.

 

Entre Djilas et Ndiol-Mangane, Sénégal, 24 janvier -2 février 2020

_______

 

Ce vieux Mitsubishi est le taxi d'Ibrahim.

Il n'a plus de compteur kilomètrique depuis longtemps.

Bonus_IMG_j_Ndiol_janv20

 Le moteur a lâché, un peu plus tard

sur la route de l'aéroport...

_______