Au bord des étendues d'eau,

le regard doit porter loin, parfois.

La femelle cygne couve sur son nid.

Les Aigrettes garzettes se nourrissent

les pieds dans l'eau.

 

1_IMG_8679legere

 

Durée de la couvaison : 34 à 41 jours.

Le mâle surveille, pas loin.

 

2_IMG_8654legere

 

Sur une autre berge,

deux Grandes aigrettes sont à la pêche.

Une Grande aigrette, c'est comme une Aigrette garzette,

 mais de la taille d'un Héron cendré

 (et avec le bec jaune).

 

3_IMG_8646legere

 

Dans la ripisylve,

les arbres morts sont importants.

 

4_IMG_8650legere

 

Vous ne les aviez pas vus,

mais deux Hérons garde-boeufs

y sont perchés.

 

5_IMG_8651legere

 

Une demi heure plus tard,

vu sous un autre angle, le même arbre héberge

deux Grandes aigrettes.

Vous voyez le bec jaune

(celui de l'Aigrette garzette est noir).

 

7_IMG_8677legere

 

Surprise de voir surgir, du sein des roseaux,

 

8_IMG_8666legere

 

un Héron pourpré,

assez rare.

 

9_IMG_8670legere

 

A la différence du Héron cendré,

c'est un migrateur.

Il revient d'Afrique, donc.

 

10_IMG_8668legere

 

A la différence du Héron cendré,

il ne se tient jamais dans le lieux découverts.

Il est toujours caché dans les roselières.

 

11_IMG_8667legere

 

Belle silhouette.

 

12_IMG_8673legere

 

Envergure : 1,50 m. environ,

(à peine moins que le Cendré).

 

13_IMG_8674legere

 

 Pendant ce temps,

notre femelle couve,

 

14_IMG_8639legere

 

 fidèlement.

 

Au bord du Rhône, pas loin de Caderousse (30/84), le 24 avril 2020

_______

IMG_8745legere

_______