Matin de bonne heure, au bord du Gardon.

 

1_IMG_9065legere

 

Sur les berges,

les fleurs (ici fleur de luzerne)

retiennent la lumière.

 

2_IMG_9063legere

 

Nuit et jour,

la rivière coule vers sa destinée.

 

3_IMG_9062legere

 

La destinée du héron est plus statique.

 

4_IMG_9236legere

 

Sur les galets,

cette libellule fraîchement sortie de sa chrysalide

achève de faire sécher ses ailes.

 

5_IMG_9244legere

 

Déjà, le soleil tape fort

et la Bergeronnette grise halète pour respirer.

(on peut cliquer sur la photo pour l'agrandir)

 

6_IMG_9278legere

 

Le voyez-vous ?

 

7_IMG_9068legere

 

Le poussin du Petit gravelot

se confond avec les galets.

 

8_IMG_9068_legere

 

S'il perçoit un danger (là, il ne me voit pas)

il s'applatit et devient totalement invisible.

 

9_IMG_9073_legere

 

Voilà les parents, plus loin.

 

10_IMG_9174legere

 

Songez que lui aussi

a passé l'hiver en Afrique tropicale.

 

11_IMG_9174_legere

 

Il dépose ses oeufs parmi les galets,

les couve,

 

12_IMG_9115legere

 

et compte sur le mimétisme...

 

13_IMG_9115_legere

 

 Bon courage, Petit gravelot.

 

Près d'Alès, le 19 mai 2020

_______