Le sentier embaume les fleurs de genêt.

 

2_IMG_9281legere

 

Rien n'interdit de quitter les sentiers.

 

3_IMG_9282legere

 

Folle avoine,

simplicité et luxuriance.

 

4_IMG_9303legere

 

Fin de la journée.

La petite Couleuvre à échelons était pressée de sortir.

Adulte, elle perdra ses échelons

et ne conservera que deux lignes sombres le long de son dos.

 

5_IMG_9290legere

 

Si elle vit, elle atteindra 120, voire 160 centimètres de long.

Douce, on la trouve surtout dans la Péninsule ibérique

et dans le Midi méditerannéeen.

 

6_IMG_9291legere

 

Cette sauterelle fait ce que peut-être vous n'avez jamais fait :

elle croque une fleur de Scabieuse.

 

7_IMG_9288legere

 

Celle-ci préfère le rose plus intense

de l'Orchis pyramidal.

 

8_IMG_9300legere

 

Voici un petit parterre composé de quelques plants

d'Ophrys abeille, me semble-t-il.

 

9_IMG_9294legere

 

Un peu plus loin, l'inflorescence assez volumineuse

de l'Orchis bouc, reconnaissable à ses lanlères bouclées

et... à son odeur.

 

10_IMG_9283legere

 

Lui aussi était impatient de sortir de son trou.

 

11_IMG_9297legere

 

Un lapin ?

Non, un lièvre, beaucoup plus grand.

 

12_IMG_9299legere

 

Après les broussailles, les sentiers, les chemins,

voici la petite route,

 

1_IMG_9304M_legere

 

 pas moins poétique.

 

Entre Mons et Maruéjol-les-Bois (30), le 22 mai 2020

_______

 

Vue sur les Cévennes.

Bonus_IMG_9289legere

à la tombée de la nuit.

_______