Nous sommes au coeur des Cévennes.

Une petite route passe

sur un petit ruisseau.

 

1_IMG_9319legere

 

Deux cents mètres plus bas, ce ruisseau

(à sec tout l'été)

rejoint le Gardon (un des Gardons). 

 

2_IMG_9317legere

 

Ces cours d'eau cévenols sont parsemés

de cascades aménagées, appelées seuils,

soit pour réguler le courant,

soit pour le départ d'un petit canal pour l'irrigation

ou pour faire tourner la roue d'un moulin.

 

3_IMG_9318legere

 

Qu'est-ce que c'est ?

La chrysalide d'une libellule qui vient de sortir de l'eau.

 

4_IMG_9305legere

 

Qu'est-ce que c'est ?

Une libellule qui vient de sortir de sa chrysalide,

et qui fait sécher ses ailes au soleil

avant de prendre son envol.

 

5_IMG_9306legere

 

Ici, il y a des vieux murs partout.

 

6_IMG_9312legere

 

Les lézards apprécient,

mais aussi la Capillaire des murailles,

 

7_IMG_9314legere

 

cette petite fougère qui, tout à la fois,

aime l'ombre et résiste très bien à la sècheresse.

 

8_IMG_9311legere

 

Celle-ci est plus rare

et a pour nom : Cétérach officinal.

 

9_IMG_9313legere

 

L'Orpin blanc passerait presque inaperçu.

 

10_IMG_9321legere

 

Quel dommage.

 

11_IMG_9322legere

 

La Digitale pourpre se voit de loin.

Je me souviens de ma mère m'expliquant 

pourquoi on l'appelle digitale,

 

12_IMG_9320legere

 

quand j'étais petit.

 

Un peu avant St André de Valborgne (30),

le 23 mai 2020

_______

 

Les anciens

Bonus_IMG_9324legere

et les modernes.

______