Le village de Barre-des-Cévennes est situé à proximité

d'un petit causse qu'on appelle ici une can. La Can noire, à 920 m. d'altirtude.

Où que vous alliez, ensuite, ça descend.

 

0_IMG_1406legere

 

 Barre est traversée par une rue principale

bordée de maisons anciennes.

 

2_IMG_1421legere

 

Des passages voûtés, de-ci de-là,

donnent accès à des placettes,

 

4_IMG_1417legere

 

et c'est déjà la campagne,

 

3_IMG_1407legere

 

et le relief de la haute Cévenne

ou de la basse Lozère.

 

5_IMG_1414legere

 

 L'architecture atteste l'ancienneté des maisons

mais aussi une période riche de par le passage de voies

de communication importantes entre la Provence,

le Languedoc et le Gévaudan.

 

6_IMG_1413legere

 

On peut y voir des voitures sans âge.

 

7_IMG_1412legere

 

Les nuit sont fraîches.

Les griottes sont tout juste mures.

 

8_IMG_1422legere

 

 Le premier temple fut érigé près de l'église en 1608,

peu après l'arrivée du protestantisme dans la région.

Il n'en subsiste qu'une pierre, aujourd'hui visible sur la façade d'une maison de la rue principale,

où l'on peut lire : "Qui est de dieu, oit (écoute) la parole de Dieu, 1608".

 

11_IMG_1415legere

 

 Les protestants construisirent un second temple sous le village en 1675.

Il fut détruit sur ordre du roi en 1685, lors de la Révocation de l'Edit de Nantes,

ce qui les obligea à tenir leurs assemblées religieuses dans la montagne.

 

9_IMG_1405legere

 

 Le temple actuel, achevé en 1836, fut donc le troisième.

 

10_IMG_1418legere

 

La Parole de Dieu y a été prêchée,

on y a chanté des cantiques.

 

Barre-des-Cévennes (48), le 12 juillet 2020

________

 

Bonus1_IMG_1419legere

 

Bonus2_IMG_1408legere

_______