Le château du seigneur de Barre se situait sur un promontoire

au-dessus du village.

 

1_IMG_1436legere

 

L'été, c'est plutôt doux ;

l'hiver, c'est plutôt rude.

 

2_IMG_1448legere

 

A vol d'oiseau, le causse Méjean et les gorges de la Jontes

ne sont pas très loin.

Les vautours ne sont pas rares dans le ciel.

 

3_IMG_1427legere

 

Ici, il ne manque qu'un renard

qui passerait tranquillement.

 

4_IMG_1423legere

 

Les racines de la Centaurée

étaient autrefois coupées et séchées

pour être sucées à la manière des bâtons de réglisse.

Elles possèdent des vertus diurétiques, calmantes, digestives.

 

5_IMG_1437legere

 

De petits ruisseaux coulent dans la végétation

entre les prés.

 

6_IMG_1425legere

 

Là, les libellules côtoient les papillons.

 

7_IMG_1426legere

 

Ni papillon

ni libellules,

les zygènes surprennent

avec leurs points rouges.

 

8_IMG_1433legere

 

Chut, pas de bruit.

 

9_IMG_1434legere

 

J'ai été heureux d'apercevoir, d'assez loin,

une Pie grièche écorcheur.

 

10_IMG_1438legere

 

Je ne sais pas si elle a été heureuse de m e voir.

 

11_IMG_1440legere

 

Cet oiseau, pas très fréquent,

est un oiseau de caractère.

C'est aussi un oiseau migrateur.

 

12_IMG_1446legere

 

La Pie grièche se nourrit surtout de sauterelles, crickets, scarabés.

 

IMG_1430legere

 

Heureusement !

 

IMG_1431legere

 

Il me semble que ce beau papillon porte le nom de Tabac d'Espagne.

La couleur argentée du revers des ailes postérieures est caractéristique.

 

IMG_1432legere

 

Retour vers Saint Jean-du-Gard par la Corniche des Cévennes.

Vue sur la Vallée Française et la montagne de la Vieille Morte,

 

16_IMG_1450legere

 

 le soir venu.

 

Barre-des-Cévennes (48), 12 juillet 2020

_______