Nous sommes derrière le Mont Aigoual.

Vue vers le Nord : le Causse Méjean à gauche,

le Causse de Sauveterre au fond.

Le Mont Lozère serait un peu plus à droite.

 

1_IMG_2547llegere

 

Nous sommes ici en Lozère méridionale,

pas loin de la Can de l'Hospitalet,

un causse à 1 000 mètres d'altitude environ.

 

2_IMG_2546legere

 

Silhouette caractéristique

d'un vieux châtaignier. 

 

3_IMG_2560legere

 

Chemin sur la can de l'Hospitalet,

territoire témoin de la persécution des Protestants

entre 1685 et 1785.

 

4_IMG_2548egere

 

N'y a-t-il donc que du vert et du fauve dans ce paysage ?

Non, il y a aussi le rose vif de cette petite fleur

qui répond au doux nom d'Oeillet des poètes.

 

5_IMG_2542legere

 

Entre l'Hospitalet et le mont Aigoual,

le village de Rousses, au bord du Tarnon.

 

6_IMG_2554legere

 

Maison caractéristique du pays,

non habitée, mais j'y ai dormi un certain nombre de fois,

dans mon sac de couchage.

 

7_IMG_2567legere

 

Comme dans tous les villages,

il y a ici quelques portes

 

8_IMG_2561legere

 

et un peu plus de fenêtres.

 

9_IMG_2564legere

 

Des fenêtres avec des rideaux,

 

10_IMG_2565legere

 

et des volets

 

11_IMG_2563legere

 

pour se protéger. 

 

12_IMG_2562legere

 

Le village de Rousses est-il isolé ?

Pas tellement.

On peut voir un hameau, pas très loin.

 

13_IMG_2566legere

 

S'y trouve-t-il des habitants ?

Oui, j'en ai vu

 

14_IMG_2555legere

 

quelques uns.

 

Rousses (48), le 12 septembre 2020

_______

 

Sur le causse de l'Hospitalet,

pas mal au dessus de Rousses,

Bonus_IMG_2550legere

j'ai aperçu quelques biches, alors que la nuit était déjà là.

_______