Nous reconnaissons cet horizon original,

bien visible quand on se dirige vers Ganges, plein Ouest :

le pic d'Anjeau et la Tude.

Nous reconnaissons aussi l'Eglisette,

sur la première ligne d'horizon, vers la droite.

 

1_IMG_5092legere

 

Même vue, grossie avec le zoom.

 

2_IMG_5093legere

 

3_IMG_5094legere

 

A main droite, la montagne du Cagnas,

que nous avons déjà arpentée, avec ses champs d'oliviers.

 

4_IMG_5095legere

 

Je vous disais, hier, que cette vallée était plutôt sauvage.

 

5_IMG_5096legere

 

Seuls les moutons et les vaches Aubrac

peuvent se contenter d'une herbe aussi pauvre.

 

6_IMG_5098legere

 

Ah, il y a un jeune taureau, aussi.

 

7_IMG_5099legere

 

Elles se sont faites belles, ce matin.

 

8_IMG_5100legere

 

Mais elles ne sourient jamais.

 

9_IMG_5101legere

 

Etonnant : nous sommes à 80 kilomètres du littoral,

mais les taureaux de Camargues viennent jusqu'ici.

 

11_IMG_5104legere

 

Il est vrai que de nombreux pâturages peuvent être inondés en Camargue, l'hiver.

(Ce bâtiment est une ancienne magnanerie).

 

10_IMG_5103legere

 

Voilà un taurillon qui n'est pas bien vieux.

 

12_IMG_5107legere

 

Voilà un taureau de Camargue assez bien encorné.

(Derrière lui, on dirait une carcasse de jeune taureau

nettoyée par les vautours...).

 

13_IMG_5108legere

 

Ces bêtes placides peuvent courir assez vite.

 

14_IMG_5112legere

 

Le taureau de Camargue vous observe quelques instants.

Ensuite, soit ils vous foncent dessus,

 

15_IMG_5110legere

 

 soit ils prennent la tangente.

 

Cévennes méridionales, vers La Cadière-et-Cambo (30), le 10 janvier 2021

________

 

Et l'âne blanc !

Bonus_IMG_5102legere

_____