Quand je suis à Brouzet, 

je laisse généralement ma voiture

près du vieux cimetière abandonné.

 

1_IMG_5140legere

 

Je l'aime bien.

 

2_IMG_5141legere

 

Tout autour, on peut observer

les sentes que les bêtes parcourent,

chaque nuit. 

 

3_IMG_5143legere

 

Plusieurs d'entre elles conduisent à des souilles

où les sangliers viennent se vautrer.

 

5_IMG_5151legere

 

En avril, je n'aurais pas photographié

cette pâquerette. Mais en janvier, oui.

 

6_IMG_5149legere

 

Les oiseaux étaient farouches.

Celui-ci aussi, mais j'ai pu le saisir

avant qu'il s'envole.

 

7_IMG_5144legere

 

Son oeil rouge permet d'identifier

une Fauvette mélanocéphale.

Une femelle.

 

8_IMG_5145legere

 

Mélanocéphale signifie : à tête noire.

Mais ce n'est pas la Fauvette à tête noire

qui a des teintes légèrement différentes et une queue moins longue.

 

9_IMG_5145_legere

 

Vue du village de Brouzet-les-Alès.

Il y a encore de la place pour les oiseaux.

 

10_IMG_5150legere

 

Les vignerons sont des artistes.

 

11_IMG_5152legere

 

Dans les vignes,

une autre petite fleur courageuse,

le Souci officinal, qui tient le coup,

même par grand froid.

 

12_IMG_5156legere

 

Passé ce petit côteau, vue vers le Nord

avec le village de Navacelles

 

13_IMG_5154legere

 

et les montagnes ardéchoises au loin,

 

14_IMG_5155legere

 

 dans la brume.

 

Entre Brouzet-les-Alès et Navacelles (30), 17 janvier 2021

________