Le Rhône sauvage déborde dans une lône,

à hauteur de Bourg-Saint-Andéol.

 

10_IMG_5328legere

 

En un sens, la lône sert à cela.

Elle demeure très paisible.

Un oiseau blanc, au loin ?

 

11_IMG_5324legere

 

Oui, une Grande aigrette,

avec son bec jaune.

 

12_IMG_5333legere

 

Elle a eu peur que je la mange.

Dommage.

 

13_IMG_5338legere

 

Un peu plus loin,

deux autres oiseaux blancs

qui ne s'envoleront pas, eux.

 

14_IMG_5339legere

 

Le cygne se considère chez lui.

Ce n'est donc pas à lui de partir.

 

15_IMG_5344legere

 

Le soir descend sur la lône.

Lieu et heure emplis de mystère.

(Au milieu de l'image, en bas, on devine un Martin-prêcheur

qui passe, à toute allure).

 

16_IMG_5346legere

 

Les plumeaux des roseaux

retiennent la lumière du soleil qui descend.

 

17_IMG_5345legere

 

Rejoignant la terre ferme,

j'embrasse du regard la silhouette du Mont Ventoux 

 

18_IMG_5348legere

 

 au Sud-Est.

 

Bourg-Saint-Andéol, 29 janvier 2021

_______