Un sentier à la sortie de Florac.

Là haut, le Causse Méjean.

 Sur la crête de droite, près d'un bouquet de cèdres,

on aperçoit le château de Gralhon.

 

1_IMG_5829legere

 

Le voici.

On prononce 'graillon'. 

 

2_IMG_5830legere

 

Le sentier est sauvage,

comme on les aime.

 

3_IMG_5838legere

 

C'est le temps des primevères,

 

4_IMG_5845legere

 

et de l'Anémone hépatique.

 

5_IMG_5844legere

 

Voici le château de Gralhon,

qui abrite aujourd'hui une ferme équestre.

 

6_IMG_5837legere

 

Lozère sauvage.

 

9_IMG_5883legere

 

Poneys paisibles,

 

10_IMG_5884legere

 

un peu curieux,

 

11_IMG_5885legere

 

mais pleins de retenue.

 

10_IMG_5886legere

 

Le bâtiment est assez imposant.

 

7_IMG_5855legere

 

On devine de vastes greniers. 

 

8_IMG_5856legere

 

La vue vers le Nord : le Mont Lozère est caché dans les nuages

et la source du Tarn est cachée dans le Mont Lozère.

 

13_IMG_5846legere

 

De l'autre côté, le Causse Méjean, tout proche.

Au premier coup d'oeil, vous ne voyez que les rochers et le ciel.

 

14_IMG_5832legere

 

Si vous insistez un peu,

vous voyez les vautours. 

 

15_IMG_5873legere

 

Vautour fauve.

 

16_IMG_5874legere

 

Envergure ?

 

17_IMG_5874legere

 

 Jusqu'à 2,80 mètres.

 

Florac (48), 21 février 2021

__________